Scandicus Ensemble vocal à voix d\'hommes

Le Géant des Flandres: Josquin DESPREZ

6177380a-b208-488a-9426-6a7c6c45f3a9

Ce programme pourrait s'intituler « Primus inter pares » tellement Josquin Desprez était considéré comme le meilleur compositeur de son vivant. Giovanni Spataro dans son Tractato di musica (Venise 1510) considère Josquin comme « le meilleur compositeur de notre temps ». Martin Luther fait plusieurs fois référence à son compositeur préféré : « Josquin est le maître des notes, elles doivent se plier à sa volonté tandis que les autres maîtres de chant sont obligés de faire ce que les notes leur dictent ». Josquin était bien le Prince des musiciens. Jossequin Lebloitte dit Desprez a commencé son enseignement musical vraisemblablement à la Collégiale de Saint- Quentin, creusé des plus grands chanteurs et polyphonistes de la seconde moitié du XVe siècle. Né vers Condé à la source de l'Escaut, Josquin sera tout d'abord au service du « Bon Roi René » (1477), puis du Roi Louis XI comme chantre à la Sainte-Chapelle. Il est certain que Josquin, chantre dans le choeur de l'église collégiale de Saint-Quentin nourrit ses années d'apprentissage par la connaissance des oeuvres de Guillaume Dufay et Jean de Ockeghem;

Nous aurions pu rendre compte de son art au travers d'extraits des 18 messes avérées au travers desquelles il explorera de nouvelles solutions musicales guidé par une indéniable curiosité musicale et un sens du défi certain. Scandicus opte pour un autre éclairage au travers de la richesse exceptionnelle de ses motets à 4, 5 et 6 voix et souhaite lui rendre hommage par l'interprétation du Requiem à 6 voix de Jean Richafort, très marqué par le style de Josquin. Richafort utilise tout au long de cette oeuvre le fameux Circumdederunt me gémisses mortis, un des cantus firmi préféré de Josquin. Ce signe d'hommage se double d'une autre citation. Il s'agit de la fin du premier vers « c'est douleur non pareille » de la chanson écrite par le maître Faulte d'argent incorporé avec son texte français. Giuseppe Baini écrira bien plus tard : « Josquin Desprez devint en peu de temps avec ses productions l'idole de l'Europe. On ne l'appréciat pas parmi d'autres mais pour lui seul. Plus rien n'était beau sinon les oeuvres de Josquin. On ne chantait que du Josquin dans toutes les chapelles qui existaient alors, que du Josquin en Italie, que du Josquin en France, en Allemagne, dans les Flandres, en Hongrie, en Bohême et en Espagne, que du Josquin:

PROGRAMME:

Ave maris stella – Guillaume Dufay/Josquin Desprez (3 & 4 Vx)

O Virgo prudentissima – Josquin Desprez (6 Vx)

O Virgo virginum – Josquin Desprez (6 Vx)

De profundis – Josquin Desprez (5 Vx)

Faulte d'argent – Josquin Desprez (5 Vx)

Nymphes nappés – Josquin Desprez (6 Vx)

Requiem – Jean Richafort (6 Vx)